...

MOA, contrôlez vos études RE2020 simplement !

RE2020 Ville durable

La RE2020 est en vigueur depuis janvier 2022 pour les logements et juillet 2022 pour le tertiaire. Les enjeux environnementaux sont tels que les MOA doivent être plus présentes sur l’analyse performancielle transmise par leur bureau d’études. Pour éviter les surcoûts liés à celle-ci, les Maîtrises d’Ouvrage ont un nouveau besoin d’envergure  : reprendre le contrôle de leur stratégie bas carbone. Pour cela, la vérification de leurs études RE2020 via des items simples permet à ces décideurs de comprendre les choix faits par leur MOE, et de les faire correspondre avec leur stratégie environnementale

Pour reprendre le contrôle de votre stratégie, il faut donc, en tant que Maîtrise d’Ouvrage, contrôler les études RE2020 faites par votre bureau d’études. Et pour les contrôler, il faut en comprendre les indicateurs, et les angles par lesquels vous pouvez les analyser. Et avoir un avis critique sur ceux-là. 
Pour vous, on a balayé les 5 indicateurs principaux de la RE2020. Découvrez 1 à 1, les astuces qui vous permettront de les analyser :

Environnement

Ic Construction 

L’ICconstruction représente la majorité des émissions de gaz à effet de serre de votre projet. Il englobe l’ICcomposant (produits et équipements) et l’ICchantier (produits et énergie du chantier).   

 

Pour en vérifier sa fiabilité et son exhaustivité, voici plusieurs angles d’analyse : 

 

  • Le programme : Votre projet a-t-il un parking ? Si oui, est-il souterrain ? A l’extérieur ? Votre projet est-il un projet de logement ? Du tertiaire ? Où est-il localisé ? Autant de questions générales qui sont pourtant déterminantes dans le calcul RE2020. On pourrait également contrôler tous les sujets de surface : habitable, parcelle, plancher, hauteur sous plafond etc. Concernant votre SHAB, il faut éviter des SHAB trop petites ou beaucoup trop grandes, qui vont pénaliser vos indicateurs, notamment l’ICconstruction. Encore une autre situation typique : pour les projets de résidence étudiante ou ceux de résidence hôtelière, l’utilisation de nombreux sanitaires/salles de bains vont rendre vos engagements RE2020 plus compliqué à atteindre.  

 

  • La morphologie : Selon la morphologie que va avoir votre bâtiment, la quantité de matières va varier. En général, la règle est simple. « Plus il y a d’angles, plus il y a de matières ». L’opposé est donc de recommander des bâtiments avec une conception la plus compacte possible. Par exemple, vous pouvez anticiper en phase esquisse de ne pas faire de vide sur séjour, connu pour leur impact carbone très élevé. Pensez donc à contrôler ce sujet avec votre architecte.  

 

  • Le mode constructif : Forcément, le mode constructif va impacter également la quantité de matière. Un système constructif en béton et un système constructif type MOB ne sera pas équivalent en quantité ! Par exemple, privilégiez un système constructif poteaux/poutres plutôt que des voiles bétons.  

 

  • Les produits : Sujet particulièrement impactant, les produits. Globalement, pensez à privilégier les matériaux biosourcés ou les matériaux déclarés (base INIES). Les déclarations environnementales par défaut seront forcément plus impactantes que des fiches individuelles/collectives/configurées. Vous pouvez également regarder sur votre projet l’impact carbone par lot, ou le stockage de carbone biogénique (kgC/m²sRef) qui seront significatifs. Enfin, pensez à toujours contrôler vos quantitatifs : lorsque le calcul est fait à partir de DPGF par exemple, les quantités seront simplement reportés par les ingénieurs. Ils faut donc penser à en vérifier scrupuleusement les quantitatifs en amont.  

 

  • Les systèmes : Concernant ses systèmes, privilégiez particulièrement l’usage de fiches individuelles ou collectives pour l’équipement. Pensez aussi à contrôler l’émission carbone de votre fluide frigorigène, en choisissant les fluides les plus adaptés à vos enjeux RE2020. Ou sans fluide, c’est encore mieux !… 

 

  • Les données environnementales : Plus globalement, un item assez représentatif de la fiabilité et de l’exhaustivité d’une étude RE2020, c’est le nombre de fiches par typologie. Cet indicateur vous donnera une vision claire sur l’utilisation juste du nombre de FDES individuelles/collectives/configurées/par défaut. Souvent en phase PRO/DCE, dépasser 40% de DED est un vrai problème. La vigilance est donc de mise concernant ces DED… 

Ic Énergie

L’ICénergie dépend de 2 facteurs principaux : le type d’énergie et son facteur d’émission de gaz à effet de serre d’une part, ainsi que la quantité d’énergie consommée d’autre part. Il vous faudra contrôler ces 2 points : 

  • La quantité d’énergie : Pour vérifier si la quantité d’énergie est juste, c’est très simple : il vous faudra un bon Bbio et un bon Cep. Simple à comprendre, pas si facile à obtenir.  
  • Le type d’énergie : L’énergie choisie sera déterminante sur le calcul de votre ICénergie. Le graphique ci-dessous représente bien cette tendance, qui montre le pourcentage de co2 rejeté (kgCO2eq/kWhEF,PCI), pour 1kWh d’énergie finale.  
  • Exemple : En 2025, le seuil renforcé rendra le 100% gaz théoriquement impossible. Anticiper ces changements dès aujourd’hui pour rester précurseur sur ces sujets.  

 

Tips : Privilégiez toujours les systèmes hybrides. Warning quand même sur les PAC pour les petits collectifs, car elles vont avoir un impact carbone et financier fort (elles n’ont que deux fiches PEP). 

Énergie

Cep/CEp,nr

Dans la RE2020, une distinction est faite entre la Consommation d’Energie Primaire (Cep), et la Consommation d’Energie Primaire non-renouvelable (Cep,nr). La RE2020 vous impose un seuil à ne pas dépasser sur ces deux indicateurs. Pour les contrôler, voici 3 axes :  

 

  • Améliorez votre Bbio pour réduire vos besoins énergétiques (ce sont deux indicateurs fortement liés)
  • Lorsque votre Cep,nr ne passe pas, remplacez la quantité nécessaire d’énergie non-renouvelable par de l’énergie renouvelable. 
  • Attention : Utiliser des panneaux photovoltaïques par exemple peut impacter fortement votre poids carbone. Concevez donc un parc d’énergies renouvelables aussi en fonction de l’impact carbone généré. Le choix d’auto-consommer ou non peut également impacter l’ICconstruction. 
  • Favorisez les systèmes à récupération de chaleur, et plus globalement les systèmes avec de meilleurs rendements. Dans un co-objectif carbone et financier.

Tips : Anticipez l’obligation d’installer une ventilation mécanique si votre parking souterrain a plus d’un seul niveau. Cette installation entrainera des surplus énergétiques.   

Bbio

Le calcul du Bbio sert à évaluer 3 besoins : besoin en chauffage, besoin en refroidissement et besoin en éclairage. Ces facteurs sont influencés en fonction de l’usage du bâtiment, mais aussi de sa localisation et de ses surfaces. On en revient aux items présents dans la programmation du projet. Pour vérifier si vos études RE2020 concernant le Bbio sont en adéquation avec votre stratégie, ce n’est pas si simple. En effet, cet indicateur est sûrement le plus compliqué à analyser dans vos études. Il existe quand même 5 éléments qui seront représentatifs dans le résultat final de votre Bbio :  

  • La surface vitrée 
  • L’orientation des parois 
  • La composition de parois avec une enveloppe thermique performante. Pensez aussi à des protections solaires adaptés à l’orientation. 
  • La localité du projet et son environnement proche (ombrages créés par l’environnement sur le bâtiment) 
  • La présence de vide sur séjour 

Tips : Il faut trouver un équilibre entre une conception bioclimatique (par exemple faire des logements traversants), et la quantité de matière utilisée (déterminante pour votre impact carbone). 

Confort d’été

DH

L’objectif du DH est unique, il a vocation à cibler uniquement la température dans vos bâtiments. Concrètement, vous ne devez pas dépasser 1250 heures (52 jours) à plus de 28° le jour ET 26° la nuit. En outre, mettez la barre plus haute en réduisant ce seuil à moins de 350h/an, ce qui vous exonérera de pénalités sur le calcul de votre Cep. Analyser son DH, c’est assez simple. Veillez à regarder :  

  • Votre pourcentage de baies protégées (comme dans le Bbio) 
  • Vos masques environnants (arbres, bâtiments…) 
  • La présence de climatisation

Tips : Mettre de la ventilation nocturne vous permettra d’améliorer votre confort la nuit. Et donc sécuriser votre exigence de ne pas dépasser les 26°. Privilégiez aussi les flux d’airs naturels dans et entre les bâtiments, ainsi que les déstratificateurs. Notez aussi que les pénalités dépendent de la localisation de votre projet. Plus il est compliqué d’atteindre un DH correct, moins la pénalité sur votre Cep sera élevé.  

Conclusion : Réduire ses surcoûts RE2020

Grâce à cet article, nous espérons que vous avez compris l’importance d’analyser et de contrôler vos études RE2020. Nous espérons aussi que vous avez compris une chose : tous vos indicateurs sont liés. Lorsque vous touchez à l’enveloppe de votre bâtiment, ce n’est pas que l’ICconstruction qui sera impacté. C’est littéralement tous vos indicateurs. Lorsque vous enlevez une fenêtre, vous améliorerez sûrement votre DH mais vous dégraderez votre Bbio. Globalement, la compacité de votre construction va être significative sur la quantité de matières utilisées. 

La RE2020, ce ne sont pas des seuils disparates. C’est un équilibre. C’est un équilibre à trouver entre vos choix environnementaux, mais aussi un équilibre sur l’ensemble de votre projet de construction. Le propos n’est pas de dire que seul l’impact environnemental compte. Le propos, c’est montrer que vos performances énergétiques et environnementales doivent se corréler avec vos enjeux financiers, vos enjeux RSE, vos enjeux concurrentiels etc…  

Analysez ses études RE2020, c’est prendre du recul. Donner un avis critique. C’est améliorer sa vision d’ensemble sur ses projets, et aussi sur son entreprise. C’est adapter sa stratégie selon des facteurs divers d’un secteur complexe. C’est avoir un temps d’avance, sur vos enjeux institutionnels présents et futurs.  

Pour optimiser vos études RE2020, découvrez Time To Beem. Tableaux de bord pour analyser vos RSEE, tableau de bord de pilotage général pour les responsables RSE, tableau de bord BIM ACV, découvrez le solution qui vous convient.

Articles récents à découvrir sur le blog

12 points clés pour réduire vos coûts RE2020

12 points clés pour réduire vos coûts RE2020L’origine des surcoûts de la RE2020 est l’objet d’un de nos anciens articles. Bien comprendre leur origine, c’est déjà pouvoir orienter sa stratégie dans le bon sens pour faire face aux enjeux de cette nouvelle...

RSEE : c’est quoi ? Comment le lire ?

RSEE : c'est quoi ? Comment les lire ? Et en quoi est-ce une aubaine pour les MOA ?En France, le secteur de la construction est en pleine mutation. En d'autres mots, le secteur est poussé par des réglementations de plus en plus strictes comme la RE2020 et une prise de...

RE2020 : Les surcoûts générés par la nouvelle réglementation

RE2020 : Les surcoûts générés par la nouvelle réglementation environnementaleAlors que la RE2020 s’installe peu à peu dans les normes réglementaires et les mœurs du bâtiment, nombreux sont les acteurs qui voient les surcoûts de leurs projets immobiliers augmenter....

Share This
Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.